Activities

French version

MINISTRY OF FOREIGN AFFAIRS
AREAS OF FOCUS - NEW ACTIVITIES


1. The Ministry will continue playing a constructive role in the United Nations, in the context of the ongoing reforms, and with a view to contributing to multilateral efforts, with an outside the UN system:

-Towards peace, international security and achieving the Millennium Development Goals

-As well as towards a fair treatment for middle income countries and small island developing states

2. The Ministry will consolidate the Country's relations with the European Union and with traditional bilateral partners as well as develop/increase relations and exchanges with the emerging Asian, African and South American powers and superpowers, and the young East European democracies and

3. The Ministry will further develop ties of friendship and cooperation with neighbour sister islands, special emphasis being put:

-On the (rotating) chairmanship of the Indian Ocean Commission.

Seychelles has now assumed the chairmanship

-And on sub-regional integrated co-development within IOC, whose objectives and programs are fully compatible with Seychelles' identity, specificities and needs.

4. The Ministry will also focus on cooperation and exchanges:

-Within regional groupings in particular the African Union, COMESA, SADC and the ACP, as well as within regional financial institutions

-As part of the Commonwealth and La Francophonie

-And in the context of existing South-south strategic partnerships or programs such as the Non Aligned Movement, the China-Africa Forum for Cooperation, the Africa-Korea Forum and NEPAD

5. The Ministry as a central contact agency will continue assisting other Ministries and Seychellois public institutions dealing with:

-The consolidation and expansion of Seychelles' image as a unique tourism destination

-The promotion of Seychelles as a leader in environmental preservation; as a regional hub in relation to fisheries, transport and communication services, and as a competitive safe and secure international investment option benefiting for a dynamic and favourable legal, banking and IT environment.

6. To that effect, the Ministry will rebuild in 2007 the capital of skills it used to have at its disposal, with a new organizational chart reflecting an adequate repartition of tasks and responsibilities, especially at management level, in the fields of Administration and Finance, Bilateral Affairs, Multilateral Affairs, Legal Affairs and Research, and Protocol.

7. And last but not the least, the Ministry will undertake a cost-effective redeployment of Seychelles' diplomatic presence to better tap existing resources on the regional and international scenes and take advantage of the country's experience in all sectors of vital relevance to its development.

8. The Ministry will play a catalytic role in engaging the country, in a proactive manner, in the process of negotiations on a Economic Partnership Agreement between the European Union and the Eastern and Southern Africa (ESA) configuration in which Seychelles forms part.

9. The ultimate objective is to ensure that the outcome of negotiations is the best possible arrangement to govern the country's economic and trade development relationship with the European Union (EU) whereby the following three top priority targets are achieved:

-Obtaining advantageous access to the EU market for the country's existing exports (especially canned tuna) and for potential future exports such as existing exports with added value, while keeping in mind parallel trade developments within the WTO framework and relating to the EU trade policy vis-à-vis non-ACP countries that inevitably impact negatively on the margin of EU market preferences enjoyed by the ACP countries.

-Complementing national efforts to diversify the country's exports-base Contributing to the further social, economic and environment development of the country, with due regard to the country's right to policy sovereignty

-The year 2007 is a critical time for all parties to the EPA negotiation process since, as per the agreed negotiation roadmap.

-It is to be the final year of negotiations and the EPA is expected to come into force at the beginning of 2008.

-For Seychelles, this necessitates expediting national preparations with a view to ensuring that all the country is specific concerns and needs are adequately reflected in the negotiation process and its outcome.

In 2007, focus should be on the following:

-Strengthen the participation of national stakeholders in the national preparatory process to ensure all genuine interests and concerns are taken on board, through a series of stakeholder consultative workshop.

-Finalise all necessary studies relating to the impacts of EPA negotiable issues on Seychelles -Complete a comprehensive analysis of possible alternative to the EPA to enable an informed final decision

10. Contribute to the country's integration in the region and its participation in relevant Regional Integration Organisations.

-The priority objective is to strengthen national coordination and enhance cooperation between key national actors, and the country's relationship with these regional organisations.

Focus in 2007 will be on putting in place a more effective, participatory and proactive national structure.

11. Support the further socio-economic and environmental development of the country by assisting in the mobilisation of development assistance, both financial and technical, and in promoting the country among potential investors.

-Focus in 2007 will be on strengthening the country's relationship with international development partners (financial institutions and other relevant international agencies, facilities and bodies);

-forming strategic alliances with countries that share and understand the country's specific development needs as a SIDS, and strengthen ties with organisations (regional and multilateral) that promote the recognition of the special vulnerabilities of SIDS.




MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DOMAINES DE CONCENTRATION
NOUVELLES ACTIVITÉS DÉPARTEMENT DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES

1. Le Ministère continuera à jouer un rôle constructif aux Nations Unies dans le contexte des réformes en cours, avec en vue de contribuer aux efforts multilatéraux au sein, et en dehors du système des Nations Unies:

" Envers la paix, la sécurité internationale et l'accomplissement des Objectifs du Millénaire au plan mondial,

" Aussi bien qu'envers un traitement juste des pays à revenu intermédiaire moyen, et les petits États insulaires en développement.

2. Le Ministère consolidera les relations du pays avec l'Union Européenne et les partenaires bilatéraux traditionnels, de même qu'il développera et agrandira les échanges avec les puissances et superpuissances émergeantes d'Asie, d'Afrique et d'Amérique du Sud, ainsi qu'avec les jeunes démocraties de l'Europe de l'Est

3. Le Ministère développera encore davantage les liens d'amitié et de coopération avec les îles sœurs, en mettant l'accent sur:

" la présidence tournante de la Commission de l'Océan Indien qui est assumée par les Seychelles depuis le mois de mars 2007, " et sur le co-développement sous-régional intégré, au sein de la Commission de l'Océan Indien, dont les objectifs et les programmes sont entièrement compatibles avec l'identité Seychelloise, ses spécificités et besoins.

4. Le Ministère se concentrera également sur la coopération et les échanges, " au sein des groupements régionaux:

Union Africaine, COMESA, SADC et ACP en particulier, aussi bien qu'au sein des institutions financières régionales,

" comme membre du Commonwealth et de la Francophonie, et " dans le contexte de l'actuel partenariat stratégique Sud /Sud, ou des programmes, tels que le Mouvement des Non Alignés, le Forum Chine -Afrique pour la Coopération, le Forum Afrique -Corée et le NEPAD.

5. En tant qu'Agence centrale, le Ministère continuera d'assister les autres Ministères et les institutions publiques Seychelloises impliquées dans " la consolidation et l'expansion de l'image des Seychelles en tant que destination touristique unique, et " la promotion des Seychelles en tant que leader dans la préservation de l'environnement, et comme centre régional en ce qui est de la pêche, du transport et des services de communication, mais aussi, comme option compétitive et sûre qui bénéficie, pour les investissements internationaux, d'un environnement favorable dans les aspects juridique, bancaire, et de la technologie de l'information

6. Á cet effet, le Ministère restructurera en 2007, le capital de compétences dont il dispose habituellement, avec un nouveau programme d'organisation qui reflètera une répartition adéquate des tâches et responsabilités, en particulier, au niveau du management, de l'Administration et des Finances, des Affaires bilatérales, des Affaires multilatérales, des Affaires juridiques et de la Recherche scientifique, et au niveau du Protocole.

7. Finalement, mais cela n'est pas en reste, Le Ministère entreprendra un redéploiement judicieux des représentations diplomatiques des Seychelles, afin de mieux capter les ressources existantes sur les scènes régionale et internationale;

il prendra avantage de l'expérience du pays dans tous les secteurs d'importance vitale pour le développement du pays.

8. Le Ministère jouera un rôle catalyseur en impulsant de manière proactive le pays, dans le processus des négociations sur un Accord de Partenariat Économique entre les pays de l'Union Européenne et le groupe des pays d'Afrique de l'Est et d'Afrique Australe, duquel les Seychelles sont membres.

9. L'objectif final est faire en sorte que l'issue de s négociations devant gouverner le développement des relations économiques et commerciales du pays avec l'Union Européenne (UE), soit le meilleur arrangement possible, à travers lequel les trois priorités majeures suivantes sont atteintes :

" Obtenir des accès avantageux aux marchés de l'UE pour les produits d'exportations actuels du pays (spécialement le thon en boîte), et dans le futur, pour des produits d'exportation potentiels, comme ceux de valeur ajoutée, en tenant compte des développements du commerce parallèle dans le cadre de l'OMC, en relation avec la politique commerciale de l'UE vis-à-vis des pays non ACP laquelle, inévitablement, agit négativement sur la marge de préférences de l'UE dont jouissent les pays ACP.

" Compléter les efforts nationaux quant à diversifier la base des exportations du pays.

" Contribuer au développement social, économique et environnemental plus poussé du pays, avec tout le respect dû au droit du pays en matière de souveraineté en politique.

L'année 2007 est une période cruciale pour toutes les parties au processus de négociation de l'APE, étant donné, conformément à la feuille de route convenue pour les négociations, ce devra être la dernière année des négociations, l'APE devant entrer en force au début de 2008.

Pour les Seychelles, cela nécessite que les préparations au plan national soient diligentées, de telle sorte que toutes les questions et tous les besoins spécifiques du pays apparaissent façon adéquate dans le processus de négociation, et dans ses résultats.

En 2007, l'emphase doit être mise sur les points suivants :

" Renforcer, à travers une série d'ateliers de consultation, la participation des acteurs économiques locaux dans le processus de la préparation nationale, de sorte que tous les intérêts et questions pertinents soient pris en compte.

" Finaliser toutes les études nécessaires relatives à l'impact des questions négociables dans le cadre de l'Accord de Partenariat Économique (APE), sur les Seychelles.

" Compléter une analyse exhaustive de possibles alternatives à l'APE, pour une décision finale éclairée.

10 ontribuer à l'intégration du pays dans la région et sa participation à des Organisations Régionales appropriées ; l'objectif prioritaire étant de renforcer la coordination nationale et d'élargir la coopération entre les acteurs nationaux clé, mais aussi, les relations des Seychelles avec ces organisations régionales.

En 2007, l'emphase portera sur la mise en place d'une structure nationale plus effective, plus participative et proactive.

11 Appuyer le développement socio-économique et environnemental du pays en contribuant à la mobilisation de l'aide au développement, tant au plan financier que technique, et en promouvant le pays au niveau des investisseurs potentiels.

En 2007, l'accent sera mis sur le renforcement des relations du pays avec les partenaires internationaux au développement (les institutions financières et autres agences internationales appropriées, les services et compagnies), tout en formant des alliances stratégiques avec les pays qui partagent et comprennent les besoins spécifiques de développement du pays en tant que Petit État Insulaire en Développement (PIED).

L'accent sera également mis sur le renforcement des liens avec les organisations (régionales et multilatérales) qui assurent la promotion de la reconnaissance des caractères spécifiques de la vulnérabilité des PIED.